Archives pour la catégorie Tour de france kayak vtt

Articles liés au tour de France Kayak / VTT

Tour de France Kayak / VTT: Le Tour de Bretagne!!!

Et voilà, il l’a fait!!!!

Non.. Pas encore le tour de France, mais le tour de Bretagne.

Un périple riche en émotions, avec de nombreuses rencontres effectuées, et ce, malgré quelques jours à terre, contraint par une météo maussade!

Continues à nous faire rêver Rikou et bonne chance pour la suite!!!!

Mardi 29 Juin:

Le port de St Malo ouvre grand ses bras à notre ami Rikou. Symbole de la prochaine étape: Le tour de Bretagne.

Mercredi 30 Juin

« Hier super journée : passage vieille rivière et pointe du Grouin, vent et courant contre jusqu’à la pointe de Varde avant St-Malo. Puis arrivée triomphale à St-Lunaire où j’ai retrouvé  Ben St Lu , Michel Dispot , Vince Bouche adjoint au maire qui a parlé de l’association Killian sur son FB. De même avec Sandrine, je crois, du Ouest France, pour un article. Tous les 2 sollicités par Benoit. Merci Benoit. Soirée magnifique (crêpes, cidre BRUT, douche et un camping car pour moi tout seul) en compagnie de Benoit et Laurence. Fin d’après-midi magnifique avec Michel, à discuter kayak autour d’une bière. Et cerise sur le gâteau, Gil Daa   que je n’avais pas pu voir hier  est venu ce matin   pour mon départ. Topissime. »

Jeudi 1er Juillet

« Petit compte-rendu du jour. Pas beaucoup de photos car gris toute la journée. Là  j’me les gèle en attendant que la plage se vide de tous ses occupants… sauf moi. Y’a un groupe de jeunes qui s’est installé pas très loin. M’font chier ces p’tains d jeun’s. Aujourd’hui j’ai fait presque 17 miles ( 31 2 km). Je suis parti tard (10h et je ne sais plus combien de minutes). Stop vers 16h30, sur la plage de Tournemine, à Plérin-sur-Mer. C’est au-dessus de St-Brieuc. J’ai vu le soleil peut-être 1 heure  grand max.

 J’attends et je me fais chier 😩. Demain, je pense que je vais faire un max de bornes, et prévoir une nuit au camping. La météo annonce du 5B pour samedi, en fin de journée… fait chier  je serai du côté de Brehat, et ça aime pas bien le mauvais temps dans ce coin. On verra. J’vous tiens au jus… »

Vendredi 2 Juillet

« La mer très calme, le ciel sans soleil, avec des éclaircies épisodiques, l’envie d’avaler des milles avec mon Ysak RTM Kayaks, le fait de vouloir passer la baie de Paimpol, l’île de Bréhat et le sillon de Talbert dans les meilleures conditions m’ont permis de faire 27 milles nautiques (51 km) aujourd’hui. Demain, si je peux, je remets ça 👍🏻 Et en plus, je me suis arrêté dans un bijou d’endroit pour le bivouac : toilettes publiques, douche de plage, espaces entretenus avec une herbe magnifiquement coupée,  une prise extérieure qui fonctionne, des bancs, une aire de jeux, un grand parking, des voitures qui tournent… bon ça c’est moins cool… mais c’est Byzance cet endroit. Porz Rand, que ça s’appelle… »

Samedi 3 Juillet

« Dès le début le vent s’est manifesté. Il  ne m’a plus lâché de la journée. Donc pas beaucoup de photos car occupé  à pagayer. Je suis un peu en colère contre moi-même car ce matin ,  si je n’avais pas joué les gros flemmards, je serais arrivé où j’avais prévu d’arriver. Mais je me suis arrêté à Perros-Guirec. Ben c’est bien aussi mais ça ne fait que 29 km. Demain, faut que j’en fasse plus si je veux rattraper un jour  comme j’aurais dû le faire aujourd’hui… »

Dimanche 4 Juillet

« Le vent a été omniprésent et un peu avant Ploumanac’h, c’est la houle d’ouest qui s’est manifestée avec un peu trop d’assiduité à mon goût. Du coup : 8,6 milles nautiques (16 km) un peu plus de 4 heures, à près de 3 nœuds (5,5 km/h). En fait, aujourd’hui, je n’ai jamais atteint les 3 noeuds. J’étais plutôt aux alentours de 2,5 noeuds (4,5 km/h), avec des méchants creux, à hauteur du regard quand j’étais dans le bas de la vague… et parfois, un peu plus haut, le regard. Cest vraiment crevé que je me suis arrêté sur cette plage, près de l’allée couverte, sur l’Île Grande. Je suis au camping municipal de Dourlin. Sur l’Île Grande. J’ai discuté avec mes voisins de gauche,  un couple super sympa. Le type a le style « baroud » et ressemble beaucoup à Jean-Louis Trintignant. Puis avec mes voisins de droite , Luc et Paul, qui viennent de faire un stage d’esquimautage de 3 jours avec Agnes Penisson, que j’ai rencontrée à Donville, souvenez-vous. Et aussi avec mon voisin d’en face qui est… je te le donne en mille comme en cent… kayakiste. Trop tard, fallait suivre… et ce soir, pour finir  c’était crêpes-partie… Vous remarquerez que le verre peut être réutilisé sans risque. Je ne l’ai pas touché… »

Jeudi 8 Juillet

« Aujourd’hui ça fait 2 mois que je suis parti. J’ai parcouru en tout 2 650 km. Ça ne correspond pas tout à fait avec Polarsteps car j’ai parfois oublié d’allumer l’application. Comme aujourd’hui par exemple.

Et aujourd’hui j’ai navigue avec Dominique et ses potes de club de kayak Plougrescant – La Roche-Derrien, balades en kayak de mer , Michel, Alain et Yannick. Ils se reconnaîtront sur les photos. Pour ma part, j’ai fait 33,3 km. Je voulais aller à Roscoff puis Santec mais c’était trop dur. Le vent, les vagues et la houle en ont décidé autrement. J’ai donc fait halte sur l’île Callot  qui a des airs de Corse. Je me suis bien fait brasser après la pointe de Primel et dans le chenal d’accès au port de Diben. Et même après encore, au début de la traversée de la baie de Morlaix. Mais la beauté de l’île compense la difficulté du parcours… »

Vendredi 9 Juillet

« Aujourd’hui c’est ravitaillement au camping de Santec où Isa a envoyé un carton de vivres + 1 cartouche de gaz + cartes de l’itinéraire + 2 piquets supplémentaires pour la tente. La dame du camping est super sympa. Elle me prête sa voiture pour que je puisse aller au Proxy du coin.

Quand à la navigation du jour, elle n’a rien à voir avec hier : mer tranquille, le courant dans le bon sens, passage à Roscoff nickel, et seulement 19 km parcourus. »

Samedi 10 Juillet

« Apres 19 km effectués, la journée d’hier a fini en apothéose au camping de Santec, grâce à Jean-Marc Provost et Isabelle. Merci pour vitre aide spontanée et pour votre gentillesse. Merci de m’avoir accompagné ce matin. Ces gestes simples sont, pour moi, très significatifs et très importants…

Si hier j’ai un peu lambiné, aujourd’hui cela n’a pas été le cas. J’ai fait un peu plus de 25 milles, soit 47 km. Je suis parti avec la marée descendante et ça fait toute la différence. De plus, j’ai quitté Jean-Marc, Isabelle et Jobs sous la grisaille, pour arriver sous un soleil éclatant. Je ne suis pas certain que le beau temps persiste… »

Lundi 12 Juillet 

« Alors hier j’étais déterminé à arriver à la plage des Blans Sablons, au Conquet, en mer d’Iroise. Eh oui ! Depuis la pointe de Corsen,  je ne suis plus dans la Manche. 

Sebastien, du club de kayak de Decines Meyzieu, m’avait dit qu’il y serait dimanche soir, avec d’autres kayakistes du club. Je ne voulais pas manquer cette occasion. Voila. Hier 19,7 milles nautiques parcourus (36,5 km). Mais beaucoup de vent. Quelques passages avec du courant. Un finish « au forceps » de la pointe de Corsen à la plage des Blancs Sablons… donc pas beaucoup de photos…

Et ce matin toute l’équipe du CKDM, enfin 3 CKDM et 3 du club de la Mulatière, s’est préparée pour une rando de plusieurs jours vers Molène et son archipel. Et s’ils sont gentils  François, le « maître d’oeuvre » de cette magnifique « rand’eaunée », les conduira à Ouessant. Sans oublier le fameux dictons : qui voit Ouessant voit son sang, qui voit Molène voit sa peine, qui voit Sein voit sa fin »…

Mardi 13 Juillet

Mercredi 14 Juillet

« Le soleil est venu clôturer cette journée commencée dans la bonne humeur, malgré une petite grisaille. David et Laetitia étaient là ce matin. Je précise que la grisaille, ce n’est ni Laetitia, ni David, mais le ciel. Merci à eux pour leur gentillesse, leur convivialité, leur soutien, leur hospitalité…

Au programme du jour : pointe Saint-Mathieu, fort Bertheaume, le Petit Minou et Brest.

Une rencontre très sympathique avec des kayakistes de Plougonvelin.

Et une nuitée prévue à l’auberge de jeunesse de Brest »

Jeudi 15 Juillet

« J’ai très bien dormi dans cette auberge de jeunesse dont on m’avait déjà parlé. C’est grand, spacieux et l’accueil était sympa. Le petit dej aussi. J’ai pu discuter à nouveau avec mon voisin de lit Christian Carpon . Très sympa. Il fait tout le littoral à pied. Chapeau ! On avait également un peu échangé la veille, au dîner. Peut-être allons-nous nous rencontrer à nouveau sur les chemins, qu’ils soient d’eau ou de terre.

En 2018 j’avais fait l’impasse sur cette partie située au sud-est de la rade de Brest : anse de l’Auberlac’h, baie de Daoulas, l’Aulne et le « cimetière » de bateau, anse du Poulmic, pointe de Pen-ar-Vir. Eh bien la lacune est comblée. Un soleil éclatant, une eau calme (juste un petit clapot durant la dernière heure, de Pen-ar-Vir à Lanveoc. Près de 27 milles parcourus (44,4 km exactement). Un peu fatigué sur la fin, la douche chaude du camping a permis de regonfler les batteries… »

Samedi 17 Juillet

« J’ai passé une nuit dégueulasse. Je me suis arrêté à Morgat (ici, RTM Kayaks est roi). Ce n’était pas prévu mais le vent en a décidé autrement. J’ai mis le kayak au milieu des dériveurs. J’ai demandé au responsable du centre nautique. Me suis changé,  chui allé boire une bière puis je me suis installé à côté du kayak.

Mais j’avais oublié les vacances, j’avais oublié les sorties du vendredi soir, j’avais oublié les trouducs pleins d’alcool. Y’en a un qui a voulu me tirer mon casque. Je suis donc réveillé depuis 04h15…

Sinon hier grand soleil et grand vent en fin de journée…

Aujourd’hui je traverse plein sud, je pense. Ça m’a saoulé. Surtout qu’il y aura un peu de vent aujourd’hui aussi.

Je vais peut-être pouvoir rencontrer Steph Louazel au centre nautique de Morgat ce matin.

… les drisses se remettent à chanter…

Malgré le vent j’ai fait pas loin de 29 milles (47 km). Faut dire que j’étais avec le courant toute la matinée…

J’ai oublié de préciser que demain c’est la pointe du Rae en compagnie de Gervais et Jean-Marie… donc si vous voulez nour voir passer, rdv demain à  12h00 sur le site du raz, en direct avec la caméra, »

Dimanche 18 Juillet

« Revenons quelques jours en arrière. Steph Louazel me contacte mais je suis déjà sur l’eau. Manifestement on s’est raté à  Brest. Merde ! Peut-être ce week-end… Basilic me dit par message que le Raz, ça sera vendredi ou samedi et que Gervais ne pourra pas venir, son épouse s’est pété le talon d’Achille… Moi,  je ne pourrai pas être dans le secteur de la pointe du Raz avant samedi soir, pour faire la rando dimanche… eh puis tout bascule : j’ai rendez-vous à Morgat, samedi, vers 09h00, avec d’autres kayakistes me dit Stephanie. Ok, ben on se voit samedi matin.

Entre temps Basilic me dit : bon ben c’est bon pour la pointe du Raz, dimanche, avec Gervais… ah ben ça c’est cool.

Que du bonheur… »

Mardi 20 Juillet

« Demain, quand j’aurai passé la pointe de Penmarc’h, je ne serai plus sur l’aire de compétence du CROSS Corsen, mais du CROSS Etel…

Alors aujourd’hui pas beaucoup de photos car la baie d’Audierne est un peu monotone question paysage.

Ce qui est le plus important, c’est la rencontre faite avec Laurence et Jean-Noel, au camping de Kermalero. Encore un moment qui restera gravé dans ma mémoire. Décidément ce tour de France réserve de nombreuses et enrichissantes surprises… »

Jeudi 22 Juillet

Hier était un jour particulier. Premièrement parce que j’ai dépassé la barre des 3 000 km. (1 864 milles) depuis le début du périple. Vu que j’ai quelques fois, comme aujourd’hui par exemple, oublié  de brancher Polarsteps, le kilométrage affiché par l’application est un peu en dessous de ce que j’ai parcouru. Ceci dit, je n’arrive pas à y croire. J’ai parcouru 807 milles, soit 1 300 km, depuis Bray-Dunes 😳

Deuxièmement parce que ce jour a été marqué par des rencontres  encore une fois, vraies, conviviales et sincères.

Donc merci à toi Yanike Kayak (Pascal) pour ton hospitalité (et bien plus…), merci à toi Jean Drouglazet  qui a osé faire des choses qu’il croyait impossibles, et merci à toi Johe Bzh qui a accepté avec Pascal de m’accompagner un petit bout de chemin.

Je dois dire que l’arrivée hier soir à Beg Meil a été grandiose grâce à vous mais aussi grâce à Gervais et à Jean-Marie qui avait la responsabilité du colis de vivres.

C’était excellent…

Et ce matin, vous voir tous les 3  car même si Jean n’a pas navigué, il est quand même venu me souhaiter bon vent…

Quand tu voyages seul, ces moments là  sont précieux et y penser dans les coups de mou te redonne l’envie et la motivation pour continuer à avancer 👍🏻

J’ai failli oublier de vous dire que j’ai un peu traîné autour de Concarneau. Et c’est comme ça que j’ai pu assister à la mise à l’eau du nouveau navire SVR-LAZARTIGUE de François Gabart… un truc énorme… et il n’y a pas les voiles. Tout le monde a applaudi et toutes les sirènes des Bateaux aux alentours ont retenti quand la coque a touché la surface de l’eau… c’était génial…

Ah oui… hier j’ai pris ma revanche sur la pointe de Penmarc’h… un petit clapot mais rien d’intimidant. Je m’y suis donc attardé.

Vendredi 23 Juillet

« Bon ben pas de nav pour aujourd’hui. Je suis tout de même parti de Raguenez ce matin, à 07h38. Il y avait du vent. Il y avait de la houle. Il y avait des vagues. Mais c’était navigable, avec beaucoup d’huile de coude. Le ciel n’était pas gris. Pas entièrement gris. Je passe l’embouchure de l’Aven et du Bélon. Tout est ok. J’avance pépère jusqu’à l’Île Percée. Impec. Puis le ciel s’est teinté de gris foncé, de noir, le vent a soufflé plus fort, la houle s’est creusée et la crête des vagues a blanchi d’écume…

J’ai donc arrêté ma progression puis j’ai pris la direction de la plage de Trenez, de l’île percée et du camping éponyme. Du coup, repos aujourd’hui et demain..

Et là, le soleil tente quelques apparitions, mais l’orage n’est pas d’accord et gronde au loi… »

Lundi 26 Juillet

« 14 milles (26 km) parcourus en 04h30. Je ne pensais pas arriver si tôt à Ploemeur. (13h15).

J’ai mis du temps à choisir sur quelle plage j’allais m’arrêter.

Devant Kerroc’h, j’ai décidé de continuer jusqu’à la plage de l’anse du Stole.

Dès le début de la rando j’ai été soumis à la houle. J’en ai même eu le mal de mer.

Mais ce n’était rien à côté de ce que j’ai vécu le long de la pointe de Talud jusqu’au Vieux Fort 😳

Je me suis fait surprendre et il a fallu bien négocier certaines vagues, bien vicelardes, qui te mangent l’arrière du kayak, qui te colle sur place, pendant que d’autres mangent tout l’avant. Mais s’il n’y avait que ça… je me suis retrouvé dans de beaux creux, bien longs, bien pentus à partir en surf… pas le temps de se demander : euh à gauche ou à droite, l’appui Un gros quart d’heure de tension et d’adrénaline. 

J’ai pu rejoindre la zone de calme devant l’anse du Pérello et j’ai tiré jusqu’à la plage de l’anse du Stole. Je m’y suis installé à l’extrémité est. Pas beaucoup de photos… Et demain matin, normalement, je rencontre Ronan Loas, maire de Ploemeneur qui entretient des liens d’amitié avec l’ Association Killian« 

Mardi 27 Juillet

« En direct de Penthièvre, presqu’île de Quiberon.

Aujourd’hui, il y avait 2 gros passages à  négocier. 

N°1. La barre d’Etel et les vagues générées par la houle et le vent. Eh ben ça a été plutôt chaud 😳 tu vois les vagues de loin et plus tu te rapproches, plus elles ouvrent grand leurs mâchoires pour te broyer. J’y étais marée descendante, et l’huile de coude a été nécessaire pour ne pas me faire alpaguer. Jusqu’à une dizaine de mètres du bord, j’ai été sous l’influence du courant. J’ai pu passer derrière un petit îlot en formation puis longer la côte jusqu’à la pointe de la roche sèche, en bénéficiant d’un courant « autobus », du 5,5 nd (10 km/h). Ils ont pas dû rigoler au Semaphore…

N°2. La cote sauvage (Ouest) de la presqu’île de Quiberon. Ben le vent a changé d’allure alors que j’arrivais à Penthièvre. Et cela a été très rapide. Du coup, on est passé d’une 4B à un bon gros 5B, voire, même si ça n’existe pas, enfin je crois, un 5B+

Et là,  le zef, eh ben il a envoyé. Demain, dès le matin, c’est du 4-5 annoncé avec houle 0,50 à 1 m. Donc sans moi. Je vais couper par l’isthme pour aller à l’est et voir ce qu’il y a de nouveau.

Et voila. Sinon c’était sympa. Je n’ai vu le soleil qu’après Etel. Par contre il a troné toute la journée.

Enfin, on m’a autorisé à poser ma tente à côté des algeco de l’école de voile, sur de la jolie herbe, un peu à l’abri du vent, juste à côté de la piste qui va me permettre de faire mon portage demain matin.

Et là, qu’est-ce que je vois… du RTM Kayaks en veux-tu, en voilà, comme s’il en pleuvait. 👍🏻

Mercredi 28 Juillet

« Des surfs, des kites surfs, des planches à voile mais pas kayak sur l’eau. C’est pas prévu… ça me gonfle… 24,7 km en 4 heures avec des vagues, du vent et la houle. Du coup, arrêt prématuré à 1 heure, voire moins d’une heure, de mon lieu de bivouac, plage Saint-Jacques… ça me fait chier. Surtout que le ciel un dégagé.  Pas comme ce matin.

Bon, il y a pire comme endroit. Mais bon.

Quand je regarde l’océan, je ne vois que le blanc des crêtes 😭 Aaah putainnnnnn 😡😡😡« 

Vendredi 30 Juillet

« La pluie m’a réveillé à 04h00. C’était annoncé, je veux dire la pluie.

Vent force 5 à 6

Houle 1,50 à 2 m

Mer agitée  à forte

Rafales à 27 nd

Ça aussi c’était annoncé. Pas un temps à mettre un kayakiste sur l’eau. Et encore moins dans l’eau.

Hier, je suis bien arrivé au Croisic. C’en est fini avec la Bretagne…

Hier soir j’ai passé une excellente soirée en très bonne compagnie avec, entre autres, Gaelle Robert-Guyonnet, Nicolas, Samia et Stephane. Des amis de Mornant en vacances dans le secteur. Le matin Nicolas m’a aimablement ramené sur la plage, avec le kayak. Cetait vraiment cool. Avec un comité « de départ  » très sympa. Ça donne la pêche. Surtout qu’hier il a fait super beau. Juste un peu de vent entre Piriac-sur-Mer et Le Croisic et les démineurs qui font péter des trucs dans ma zone de navigation…

Grosse surprise de revoir aussi Laetitia Rossat et David PerRos au Croisic : « ben vous êtes où ? Au Croisic ! Ben moi aussi ! » Excellent !

Donc grosse journée : 24 milles (44,4 km) parcourus  👍🏻

Samedi 31 Juillet

« Encore un truc de ouf ! J’avais bien attaqué la traversée du chenal de la Loire. J’avais fait du longe côte depuis le sémaphore et la pointe du Chémoulin. Le vent s’était rafraîchi, comme prévu. Il y avait donc de belles vagues avec une eau légèrement teintée de brun, quand j’entends un premier coup de sifflet. Je ne prête aucune attention. Élucubration de mon esprit, me suis-je dis.

Deuxieme coup de sifflet puis troisième et là, que vois-je dans la direction d’où émanent ces appels stridents, une quizaine de kayakistes avec à leur tête, le musicien au sifflet.

Succombant à la curiosité, et à l’instar de Jean Drouglazet qui va voir tous les kayakistes qui croisent sa route, je me rapproche du leader.

« C’est toi qui fait le tour ? » me lance-t’il des qu’on est à portée de voix…

Voilà comment j’ai rencontré Hervé, Christian et les autres…

Ils m’ont accompagné jusqu’au Pointeau, à St-Brévin-l’Océan…

Super cool »

Dimanche 1er Août

« Hier était une journée de partage et de rencontre.

Dès le départ du Croisic, malgré un vent de 4-5 annoncé, la motivation était bien là, grâce à la présence de Hélène Briat. Ces derniers temps, elle se faisait un peu désirer. La motivation…

La navigation s’est très bien passée. J’ai pris au large pour contourner la pointe du Croisic à cause de la houle, mais rien d’insurmontable.

J’ai continué au large tout le long de la Grande Côte, jusqu’à Penchâteau et la baie du Pouliguen.

Puis pointe et sémaphore de Chémoulin,  où j’ai pu croiser les navires et barges qui assurent le raccordement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire…

Bon la traversée du chenal de la Loire,  j’ai dit…

Et j’ai fini en apothéose avec Zac Oud, Vir Oud et Lilou, qui m’ont amicalement offert le gîte et le couvert. Les moules de Xavier étaient excellentes. Chez vous, on se sent toujours bien…

Ce matin, « grâce mat », enfin pas trop non plus. Au programme :  pointe de Saint-Gildas puis traversée de la baie de Bourgneuf jusqu’à « Noirmout »…😁 »

Tour de France Kayak / VTT: A l’assaut du Mont St Michel!!!

Voilà plusieurs jours passés en mer et, malgré quelques intempéries, ça y est!!!! Le Mont St Michel pointe le bout de son nez, et par conséquent, Rikou va pouvoir désormais enchaîner avec le tour de Bretagne!!!!

Go mon Rikou!!!!

Sans plus attendre, le résumé de cette folle aventure!

Samedi 19 Juin,

« Journée de dingue : des phoques, des dauphins, 29 milles parcourus ( 54 km), des passages avec le courant de marée à 5,4 nœuds (10 km/h), du vent et des vagues sur la dernière heure de navigation…« 

Dimanche 20 Juin

« Quelle journée ! Je suis parti du port du Hâble en pensant que j’arriverais trop tard au Cap de la Hague pour le passer dans les meilleures conditions. J’ai consulté un article qui indiquait le meilleur moment, du nord au sud : 3 heures après la PM de Cherbourg, soit 08h00… ouf, plutôt serré comme timing. Je suis parti à 07h50 et à 09h30 je passais la Plate, la tourelle située à l’est du phare et du sémaphore. 7,5 à 8 nœuds ( 14 à 15 km/h) de vitesse. Mais pas un « p » de vent, le courant dans le bon sens, un soleil éclatant… J’ai même fait du rase cailloux, entrainé par le courant. Le soleil ne m’a plus quitté et j’ai pris une mer d’huile entre le Nez de Jobourg et le camping de Vauville, où je me trouve en ce moment. Eh là encore je me suis régalé. J’ai même vu plusieurs faucons pèlerins. Ils doivent certainement nicher dans les falaises. Eh là encore rien de tel que le rase cailloux pour en profiter un max… Journée spéciale aussi car j’ai récupéré le carton de ravitaillement qu’ Isa a envoyé au camping. Eh pis dedans y’avait une petite surprise… »

Lundi 21 Juin, repos forcé.

« Aujourd’hui, il pleut ! La météo marine n’est pas mauvaise, mais j’ai la flemme. Je vais prendre un jour. Je vais revoir l’itinéraire et calculer les jours jusqu’à St-Malo… Faut également que je peaufine l’itinéraire en baie du Mont St-Michel… »

Mercredi 23 Juin,

Après plusieurs jours de pluie consécutifs, notre protagoniste va enfin pourvoir goûter au joies d’un bon repas en plein air avant de reprendre son périple le lendemain.

Jeudi 24 Juin,

« J’ai pas mal envoyé aujourd’hui : 57 km, 10h00 de randonnée (07h15 – 17h15) et 09h30 le cul dans le kayak (pause déjeuner de 12h15 à 12h45… et une super plage pour le bivouac »

Vendredi 25 Juin

« Je suis à la porte de la baie du mont St-Michel, à Donville-les-Bains, juste au-dessus de Granville. Aujourd’hui 40,6 km avec une mer un peu énervée sur la fin, la marée montante doit y être pour quelque chose. Et avec les forts coefficients (> 90), des kilomètres de terre sont découverts, l’estran est immense et j’ai été obligé de faire un sacré détour au niveau de la pointe d’Agon… Un petit vent s’est invité également, en fin de parcours, j’ai frotté sur les rochers en voulant couper court, mais pas de casse… »

Samedi 26 Juin

« Petite pause avant de visiter la baie du Mont St-Michel. Je me suis renseigné auprès des personnes les plus aptes, j’ai nommé Véronique, présidente de Ckgc Granville et Thérèse, trésorière du club. Merci à toutes les deux, pour votre accueil, votre gentillesse et votre bienveillance. Merci pour les conseils avisés… c’était une rencontre comme je les aime : naturelle, simple, conviviale et sincère. En un mot…. vraie 👍🏻« 

Dimanche 27 Juin,

« L’objectif du jour était le Bec d’Andaine, pour me rapprocher du Mont St-Michel. Eh bien j’y suis. Le départ s’est fait sous un soleil éclatant qui s’est fait ensuite manger par les nuages. Il pleut donc depuis 11h45, l’heure de mon arrivée sur place. D’ailleurs cela a été folklo. Après une première tentative pour débarquer où je me suis enfoncé dans la vase jusqu’aux genoux, je suis remonté dans le kayak et j’ai rebroussé chemin pour trouver un endroit afin de pouvoir regagner la terre ferme, sans être couvert de vase. Comme j’étais à 500 m de ma destination, ben j’ai fait un peu de portage… pis comme j’étais en milieu protégé et qu’il y avait plein de touristes venus faire leur rando autour du Mont St-Michel à marée basse, avec guide bien entendu, ben j’ai pas pu me mettre n’importe où. Du coup, je me suis installé à côté de la station de la SNSM, qui se trouve sur l’accès principal entre le parking ou arrive les touristes et le départ des rando… je ne vais pas trop me plaindre car il y a un bar-restaurant, alors j’ai encore craqué. Eh pis ya des chiottes à 2 minutes de la tente. J’ai compté. Et là je cherche une prise en exterieur. On ne sait jamais… eh pis Saint-Michel veille… »

« TOPISSIME !!! Le soleil est apparu alors que j’approchais du Mont… merci Saint-Michel… Alors je me suis RÉ-GA-LÉ… ,(+ de 50 photos que pour lui). En plus j’ai vu des phoques. Grosse journée. Pas en km, puisque je n’ai fait que 22,6 km. Mais riche en rencontres. Le matin avec deux membres bénévoles de la SNSM, avec qui j’ai échangé pendant qu’ils assuraient leur veille, moi, « j’attendais » l’eau. Puis échange encore avec trois agents de la protection de l’environnement avec comme sujet les phoques, les sternes, le kayak… Puis de retour à Carolles je rencontre Agnès, guide de kayak à Perros-Guirec, qui revient vraisemblablement de Nouvelle-Zelande, après un trip vers l’île du sud. Nous avons quelques connaissances en commun : Jean-François Delcamp, Guillaume ECKENDORFF et Alpine Paddle Yannick Sevi, semble t’il ! Enfin, Véronique de Ckgc Granville qui m’a permis de m’installer pour la nuit, dans le local du club à Carolles. Elle n’était pas seule puisque Thérèse l’accompagnait ainsi que d’autres copines et membres du club. On a déjeuné ensemble « Fish And Chips » au restau à côté. Elles n’ont pas la langue dans leur poche. Elles seraient parfaites dans nos bringues par chez nous, dans les monts du Lyonnais. Elles en « coucheraient » pas mal. Bref, domination totale dans tous les compartiments du jeu. Même si la météo joue avec nos nerfs et nos parapluies… »

Tour de France Kayak / VTT: 10ème 11ème et 12ème jour en mer

Mardi 15 Juin 2021

Aujourd’hui, grosse journée. D’abord parce que j’ai fait preAlors je me suis un peu avancé sur l’itinéraire de demain. Du coup, il se peut que je gagne un jour. On verra la meteo (j’ai pas encore regardé) mais aujourd’hui je me suis tapé tout de face… mais j’ai pu faire presque 24 milles nautiques (23,8 soit 44 km) avec une vitesse de 2,43 nœuds (soit 4,5 km/h) 😉. Aucune difficulté si ce n’est la longueur des plages et un estran à perte de vue… et les coefficients sont à la baisse (65 63 60 58. Les 2 derniers c’est pour demain). Et demain c’est Omaha beach et Utah beach et les vestiges de la guerre semés un peu partout… Aujourd’hui C’était plage, vent (3-4 Beaufort) et soleil. Et il y avait Houlgate, Cabourg, Ouistreham, etc…sque 33 milles donc 53 km. Et ensuite parce que je me suis pris l’orage sur la gueule en traversant la baie de Grand Vey. (Vous regarderez sur une carte) jusqu’au camping de Utah beach. Et pas mal de vent dans l’heure qui a précédé l’orage. Mais les reste du temps : soleil, chaleur, coups de mou, fatigue puis regain avec l’orage. Mais des paysages impressionnants avec des falaises hautes et découpées, et les plages du débarquement…

Mercredi 16 Juin 2021

Aujourd’hui, grosse journée. D’abord parce que j’ai fait presque 33 milles donc 53 km. Et ensuite parce que je me suis pris l’orage sur la gueule en traversant la baie de Grand Vey. (Vous regarderez sur une carte) jusqu’au camping de Utah beach. Et pas mal de vent dans l’heure qui a précédé l’orage. Mais les reste du temps : soleil, chaleur, coups de mou, fatigue puis regain avec l’orage. Mais des paysages impressionnants avec des falaises hautes et découpées, et les plages du débarquement…

Jeudi 17 Juin 2021

Ce soir je suis à Barfleur, en haut, à droite de la péninsule du Cotentin. Je devais m’arrêter à St-Vaast-la-houle mais j’ai continué car arrivé trop tôt au château de St-Vaast (12h45). Un petit vent mais rien de méchant durant la matinée. Et la pluie tout l’après-midi. 32,4 km parcourus dans la grisaille et sous un ciel bas. Je suis allé faire un tour à Barfleur, depuis le camping. J’adore ces ports de pêche et l’ambiance qui s’en dégage…

Tour de France Kayak / VTT: 7ème 8ème et 9ème jour en mer

Samedi 12 Juin 2021

« Aujourd’hui 36 km. C’est plutôt régulier. Ce qui devient aussi une habitude c’est la brume du matin. Aujourd’hui elle a été omniprésente. De près ou de loin. Et pour la première fois la houle d’ouest, nord-ouest, s’est invitée à la fête. Donc ce matin j’ai été secoué tout du long. Rien de bien méchant mais suffisamment pour qu’un peu d’eau entre dans le caisson arrière. Mais rien de grave. Par contre, la fin d’après-midi et la fin de journée : topissime. Soleil, chaleur et couleurs magnifiques. Demain Etretat, mais aussi le Cap d’Antifer et le port pétrolier du Havre-Antifer. Et après demain… Le Havre ! Le plus grand traffic maritime d’Europe et l’estuaire de la Seine… »

Dimanche 13 Juin 2021

40 km parcourus, départ le matin avec une mer d’huile, une vitesse de 7 km. Fécamp, Yport, Etretat… ah Etretat. Un régal. Pas de vagues, un courant favorable de 8 km, des arches splendides, les 2 gros passages que je redoutais négociés avec succès. 10 km de vitesse jusqu’à 12 km, pour aller du cap d’Antifer au port pétrolier du Havre-Antifer, une plage à St-Join-Bonneval bondée. Je devais m’y arrêter mais j’ai continué et j’ai bien fait. Et cerise sur le gâteau : pas de réseau sur mon lieu de bivouac. Seul…

Lundi 14 Juin 2021

Tour de France Kayak / VTT: 5ème & 6ème jour en mer

Jeudi 10 juin 2021

« Alors hier  c’était une journée coupée en 2. Le matin   de 09h30 à 11h45 environ  j’ai navigué avec courant de face, réduisant ma vitesse à 4,5 km de moyenne, en marée montante. Puis petit à petit le courant s’est inversé,  vu que j’étais en marée descendante. Du coup j’ai fait du 06 km/h. Malgré tout, je n’ai fait que 19,2 km en 04h30 de navigation.  L’arrivée à Quiberville s’annonçant trop tardive  j’ai décidé,  comme un gros, de m’arrêter à  Criel-sur-Mer  au camping des mouettes. Et j’ai bien fait, malgré le temps splendide, digne des cartes postales, qui s’est installé ensuite. Accueil super sympa, camping très bien aménagé, ambiance conviviale… Jean-Michel Seheut a su faire de ce lieu un endroit attractif, où il fait bon y être. Y venir c’est bien. Y revenir c’est encore mieux… Et hier soir, on a fait un petit apéro improvisé avec Didier, un gars du Nord  super sympa, avec qui j’ai passé un très bon moment à la terrasse, autour de « quelques » bières. Bien sûr,  j’ai oublié mon linge dans le sèche-linge ! Donc j’attends 08h00, que la laverie ouvre. Cerise sur le gâteau, le ciel est dégagé plus tôt ce matin… »

Vendredi 11 Juin 2021

« Une journée passée dans la brume. Toute la matinée j’ai été contre le courant de la marée montante. Puis, ça s’est inversé vers 14h00, à marée descendante. Je suis passé devant la centrale de Penly, dans la brume,  à la recherche des balises qui délimitent la zone de navigation interdite. Puis j’ai assisté à un moment magnifique où j’ai kiffé grave et enfin j’ai eu juste le temps d’installer la tente au camping que mon pote Philippe Martinez est venu me récupérer, avec son pote José, et j’ai passé une soirée aux petits oignons.
Merci à Philippe, Marilyn, José et Cristelle pour ce bon moment… »

Tour de France Kayak / VTT: 4ème jour en mer

Mercredi 9 juin 2021 – 50,6 Km

La journée avait commencée de façon monotone: Plages, dunes, plages, dunes, plages, dunes… Bref, une boucle infernale décidée coûte que coûte à entamer le moral de Rikou. Mais c’était sans compter sur une traversée en mode « sport » de la Baie de Somme » avec une bonne dose d’adrénaline pour rebooster notre kayakiste préféré.

Belle récompense en fin de journée, à l’issue de plus de 50km parcourus, un coucher de soleil majestueux qui viendra éclabousser de ses teintes orangées le dôme en toile au pied duquel repose fidèlement le kayak aux mêmes teintes solaires déclinantes.

Bonne nuit mon Rikou!!!

« Mis à part le passage très engagé du chenal de la baie de Somme, le coup de mou où je m’endormais sur le kayak, les longueurs monotones du rivages, la journée à été excellente. 50,6 km parcourus et demain, certainement, un jour rattrapé…« 

Tour de France Kayak / VTT: 3ème jour en mer

Mardi 8 juin 2021 – 43 Km

Toujours accompagné par sa horde de phoques à la curiosité aiguisée, Rikou évoluera aujourd’hui en compagnie de la brume omniprésente qui ne le lâchera pas de la journée, excepté sur son spot de bivouac à hauteur de Sainte Cécile Plage.

« J’ai du mal à me rendormir… les gendarmes sont passés sans me contrôler mais m’ont réveillé avec leurs torches… Ils étaient sur l’estran quand j’ai ouvert ma tente, puis je les ai perdus de vue. Donc aujourd’hui s’était un peu difficile physiquement avec Le Cap Gris-Nez et Boulogne-sur-mer, et la brume présente toute la journée et le vent et les courants. Ça s’est dissipé vers 15h30, à mon grand plaisir. Du coup presque 43 km. Bivouac à Camiers (62), près de Sainte-Cecile. »

1710 KM en VTT!!!!!!!

Samedi 5 Juin 2021

Bray-Dunes. C’est ici que s’achèvera temporairement un périple incroyable en VTT avec pas moins de 1710 bornes avalés par notre ami Rikou!

Toujours aussi téméraire et décidé, il a d’ailleurs, l’avant veille pulvérisé son record journalier en affichant au GPS 127 km!

Un périple qui, avec les mesures prises par le gouvernement pour palier au mieux à la crise sanitaire que nous traversons tous, a faillit pas voir le jour.

Des adaptations de dernières minutes, dans un soucis d’adhérer le plus fidèlement possible aux contraintes de couvre feu, ont été mises en place. Et le tracé initial qui devait prendre source à Menton à quelque peu été dévié puisque Rikou est finalement parti de sa région natale (Mornant) en VTT pour rejoindre la frontière Suisse et entamer le « plan B » de ce tour de France en Kayak/VTT.

Le kayak justement, a été utilisé seulement pour traverser le lac Léman et rejoindre le Rhône.

Mais maintenant ça y est!!!!! Notre protagoniste va pouvoir jouer sa partition favorite sur ce défi hors normes et troquer la selle de son VTT pour rejoindre l’intérieur de son hiloire et affronter pendant 3 mois toute la partie de la France exposée aux embruns et ce, jusqu’à Hendaye!

J’aurai donc le plaisir de vous retranscrire toutes les étapes qui vont commencer justement ce dimanche!!!

Bon vent mon Rikou!!!!