Des Alpes à la Mer: Dernier Jour

Jour 14

La Mer

Le réveil n’a jamais été aussi rapide. Comme notre envie d’en finir.

La distance qui nous sépare de la mer n’est plus que de 20 Km.

Le ciel est légèrement nuageux, mais rien de bien méchant. Aucun vent, le Petit Rhône est lisse. Il nous invite à le parcourir de ses derniers kilomètres de façon la plus sereine possible.

Le jour commence à peine à se lever que nous sautons dans nos hiloires.

La sensation est étrange. On a encore beaucoup de mal à réaliser que le périple touche à sa fin.

Le fleuve et sa forme sinueuse se joue de nous, pour faire durer le suspens jusqu’au bout.

Le paysage change, la végétation dense et haute aux abords se fait de plus en plus rare pour laisser apparaître les berges.

On aperçoit rive gauche des cabanes de fortunes montées avec des restes de planches et autres matériaux qui pouvaient traîner dans les environs. Chaque cabane a son propre bateau. Certaines d’entre elles sont travaillées et réalisées soigneusement, mais d’autres sont de véritables taudis.

Les dernières courbes du fleuves approchent, on s’impatiente. Un peu d’appréhension quand à l’état de la mer réputée violente en Camargue. Mais les dernières prévisions météo sont formelles, c’est le calme plat. Information confirmée lorsque je passe un coup de fil à la capitainerie des Saintes Maries juste avant que l’on s’engage dans l’embouchure du fleuve.

L’embouchure du fleuve…

Ca y est! On l’aperçoit au loin, on sent l’odeur de la mer…

Elle nous appelle…

On hésite encore…Comme lors d’un premier rendez vous…

On voit le bout du fleuve, une ligne horizontale parfaite, mais sans fond. On se regarde avec Lionel, en se remémorant les instants forts de notre expédition:

La pluie incessante de notre première journée…

Le portage chaotique de Génissiat…

La traversée de Lyon…

Les rencontres faites (Yannick de « Randovive », Le club de Valence, Paul & Philippe de « La Grande Traversée »).

Tous ces instants précieux et privilégiés qui sont passés si vite.

On prend notre temps, comme coincés dans cette embouchure, en sachant que lorsque nous franchirons la ligne tout sera fini. Notre objectif sera atteint.

On se lance…

La mer nous offre l’une de ses plus belles conditions de navigation. Elle est plate… Ondule à peine. Une sensation de bien être s’empare de nous.

Tout de suite, on sort nos appareils pour immortaliser l’instant que nous sommes en train de vivre… C’est incroyable…

Le soleil restera caché mais qu’importe, la beauté de ce moment est inégalable: « ON Y EST!!!!!! »

La première chose qui nous vient à l’esprit: Contacter de suite Rikou…

Rikou…

Qui par son périple sur le Rhône en 2013, narré avec brio sur le forum kayak, nous a donné l’envie de tenter l’aventure.

On est là, au milieu de la mer en train de converser avec lui. C’est magnifique de pouvoir partager cet instant.

Tout de suite après, on envoie quelques clichés à nos proches.

Le fait d’avoir fait ce périple hors saison apporte encore plus de saveur à cet instant… Tout est calme, seulement quelques pêcheurs perchés sur les digues nous regardent de loin, ne sachant rien de ce que l’on vient d’accomplir.

Je dois m’arrêter là car les mots me manquent pour transcrire toutes ces émotions fortes.

Au total: 560 Km parcourus

Une moyenne de 40 Km par jour

La plus grosse étape: 62,5Km reliant Vernaison à St Vallier.

La plus petite: 14,2 Km de Lyon à Vernaison à cause de la météo capricieuse.

J’ai une pensée pour mon compagnon de route Lionel que je remercie du fond du coeur d’avoir accepté de m’accompagner dans ce périple et d’avoir cru à son succès. Ces deux semaines passées avec lui ont été riches en émotions.

Bien sur, comme cité plus haut, je pense également à Rikou.

Je remercie surtout mon épouse pour la logistique, mais également d’avoir pris sur elle durant tout ce temps pour que notre expédition aboutisse.

J’ai une pensée pour mes parents et mes proches qui m’ont soutenu dans ce projet.

Merci aussi à:

Yannick de « Randovive » pour ses conseils précieux qui nous on permis de passer la ville de Lyon avec Succès. http://www.randovive.fr

Pierrot DESCOTES pour ses cours de qualité et sa pédagogie sans faille sur le maniement de la pagaie.

Lucile « LS COACH » pour toute la préparation physique (gainage, renforcement musculaire) https://www.facebook.com/lucile.lscoach

Je remercie infiniment www.forum-kayak.fr ses administrateurs, mais également ses membres actifs pour leur encouragements et leur messages de soutient.

Sans le forum, ce projet n’aurait jamais vu le jour.

Ce projet, bien qu’il nous ai permis de dépasser nos limites, a aussi été mis en place pour mettre dans la lumière ce sport que nous pratiquons et qui mérite d’être connu.

Ce compte rendu touche à sa fin. On espère avec Lionel que vous avez pu, au travers de ces quelques lignes, photos, et tracés GPS, voyager avec nous.

Je vous dit à très bientôt!

Yves & Lionel…

5 réflexions sur « Des Alpes à la Mer: Dernier Jour »

  1. Avec un jour de retard…. Mais il n’est jamais trop tard…. Bravo les garçons !….. Depuis Lyon, vous étiez en « terrain inconnu »…. Les rencontres, conseils des personnes rencontrées, et votre volonté d’arriver à la mer vous ont permis d’aller au bout de votre périple….Merci pour les commentaires et les photos…. A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s